Suzanne Abdalhadi

La déesse Ishtar de la culture mésopotamienne (dont l’Irak fait la majeure partie) à qui l’on doit les premières civilisations connu de l’écrit sur des tablettes d’argile, les religions et formes d’art etc.…

Que ce soit Lilith la première femme d’Adam que l’on retrouve dans la bible et qui aurait été formée à partir d’argile et serait donc son égale, l’épopée de Gilgamesh et le Déluge, tout  se trouve déjà dans la mythologie mesopotamienne. Il est temps d’interroger ce sacre passé au son du luth, de la lyre, de la percussion et de chanter, bref de ramener quelques vérités aux féminins et de faire résonner l’essence d’argile dont nous sommes tous pétri . »

Pour cette nouvelle création, Lakhdar Hanou se plonge dans une lointaine époque d’où il exhume des déesses symboles d’amour et de guerre, de femmes insoumises et dont les religions se serviront pour désigner le ma(â)l(e). Il tire un message humaniste de ces récits ancestraux. La voix de l’irakienne  Suzanne Abdalhadi, si aérienne, si incroyablement précise et présente, pourrait nous conduire sur le chemin d’une vérité retrouvée.

La première partie de la création à été réalisé en 2018, portée par l’association Cricao Toulouse, en partenariat avec l’association Convivencia, le Café PlùM et la Ville de Colomiers. Nous avons recueilli des textes d’époque mésopotamienne et d’un poète contemporain le syrien Adonis (extrait du recueil  « poèmes de Babel ») que nous avons mis en musique à travers des compositions. Au total  trois oeuvres ont vu le jour et ont été représenté en fin de deux résidence au centre culturel Ramonville, au Café plum à Lautrec et à Colomiers.

Cette première partie nous avons restitué les lettres de noblesses de la déesse Ishtar, la seconde moitié devrais être consacré à Gilgamesh et la mythique cité de Babel.

Teaser Argile

Suzanne Abdalhadi
Suzanne Abdalhadi

Lakhdar Hanou (oud, direction artistique et compositions)

Raphaël Sibertin-Blanc (violon/kemençé)

Suzanne Abdalhadi alias Ishtar (chant/percussions)

Auguste Harlé (violoncelle)

François Paco Labat (percussions)

Morgan Astruc (Guitare Flamenca)